Blouse d’inspiration Sézane

IMG_2629

J’ai découvert la marque Sézane il y a un peu plus d’un an, par hasard, en surfant sur le net. J’aime beaucoup leurs modèles, classiques mais avec le petit détail original qui fait toute la différence. Cependant,  il faut bien le reconnaître, le prix est un peu élevé et obtenir la robe de ses rêves relève souvent du parcours du combattant : le stock est tellement limité que certains articles sont épuisés 2 mn après la mise en ligne de la nouvelle collection. Il faut avoir une sacré résistance à la frustration pour supporter ça !

Lasse de devoir passer une matinée devant mon ordinateur à attendre qu’un article se libère d’un autre panier (celles qui ont testé l’achat en ligne sur le site Sézane le jour de la nouvelle capsule comprendont) et frustrée de ne pouvoir acquérir les vêtements que j’avais repérés  (mon banquier, en revanche, s’en réjouit), j’ai décidé de les réaliser moi-même, na !

Apparemment, je ne suis pas la seule à avoir eu cette idée de génie. En effet, de plus en plus de couturières blogueuses s’inspirent de cette marque et le résultat est souvent bluffant. Pour celles que cela intéresse,  allez voir la page Sezanelike sur instagram.

IMG_2627

IMG_2667

Pour mon premier vêtement « Sézanelike », j’ai choisi de m’inspirer de la blouse Capucine, une petite blouse toute simple mais avec un joli volant qui fait le tour d’un col en V et que l’on retrouve aussi au centre du buste. Cela fait un peu beaucoup de « volants » me direz-vous mais, en réalité, lorsque l’on voit la blouse, étrangement, ça passe…

Résultat de recherche d'images pour "blouse capucine sézane"

Pour réaliser ma propre blouse Capucine, je suis partie d’un modèle de robe du Burda style de mars 2017 (robe 113)  que j’ai choisi pour sa forme simple, son col en V et  la couture du milieu qui permettait d’y insérer facilement le volant. Je n’ai donc apporté aucune modification au modèle Burda hormis l’ajout du volant et le fait de réduire la robe à 60 cm de hauteur pour en faire une blouse.

Pour le tissu, je n’ai pas choisi du plumetis comme sur le modèle original mais j’ai pris un tissu de mon stock, le très joli  Sparkle powder gold  d’atelier Brunette (2 mètres ont largement suffi).

Je l’ai réalisée en taille 42 ce qui fait que ma blouse a l’air plus large que la Capucine mais en réalité, elle ne l’est pas tant que ça et je la porte rentrée dans un jean pour atténuer le côté « froufrous ».

IMG_2624

IMG_2669

Le montage de la blouse est d’une simplicité enfantine, le modèle étant très basique.

Pour le volant, j’ai coupé deux bandes de 7 cm :

  • une bande de 1,3 fois la longueur de la couture milieu devant.
  • une longue bande de tissu dans le biais  (1,3 fois environ le tour du col) que j’ai coupée en double dans le pli du tissu ce qui fait qu’elle a la forme du col en V.

IMG_2674

Ensuite, j’ai réalisé un ourlet double d’un demi centimètre sur un côté et froncé l’autre côté à la machine pour obtenir la longueur désirée.

J’ai d’abord inséré un premier volant dans la couture du devant puis surpiqué.

IMG_2678

IMG_2676

Ensuite, j’ai cousu le volant du col sur l’envers (marge de couture 1,5 cm) puis je  l’ai retourné sur l’avant et surpiqué au ras du bord.

Mon volant, une fois cousu, mesure donc 4,5 cm de large.

(Je viens de relire mes explications, aussi claires que celles de Burda, et je pense qu’à ce stade j’ai déjà perdu la moitié de mes lectrices…)

Pour les boutons (boutons en nacre de chez Pretty Mercerie), j’ai réalisé une bride avec du fil en suivant un tuto trouvé sur internet mais  je vais certainement changer pour des brides en tissu car mes brides en fil, aussi jolies soient-elles, ne résisteront pas longtemps à l’usage.

 

IMG_2637

 

Pour conclure, je suis ravie de ma blouse que ce tissu rose poudré met encore plus en valeur et je ne vous cache pas que j’ai encore plein d’autres projets « Sézane like ». 😉

IMG_2620

*****

 

Publicités

Veste blossom bordeaux

IMG_2597

Mieux vaut tard que jamais…

Trois ans après la sortie du patron, voici enfin ma version de la veste Blossom de la Maison Victor (mars-avril 2015) !

Cette « veste », qu’on a beaucoup vue sur la blogosphère, est en réalité un blouson-teddy, avec taille et manches élastiqués et, dans le modèle original, des poches avec fermeture Eclair. La coupe est simple et le style sympa que le tissu soit fin ou plus épais.

Résultat de recherche d'images pour "veste blossom la maison victor"

 

Ne sachant pas trop quel tissu choisir, j’ai farfouillé dans mon stock et suis tombée sur un joli sweat texturé bordeaux de chez Pretty Mercerie, légèrement élastique et suffisamment épais pour avoir de la tenue. Il n’est malheureusement plus en stock mais, pour celles qui seraient intéressées, j’ai repéré un tissu blanc équivalent ici.

IMG_2591

Comme toujours avec les modèles de LMV, la coupe est parfaite et les différentes étapes de couture très détaillées. Elles sont même parfois un peu trop détaillées et j’ai souvent sauté des étapes en faisant à ma manière, l’essentiel étant d’arriver au même résultat !

IMG_2594

J’ai choisi une taille 42 pour un 42 du commerce. Comme je suis grande, j’ai ajouté 1,5 aux épaules et élargi les manches en conséquence (3 cm donc).

Pour la longueur, j’ai pris la taille 44 qui est plus longue de 4 cm car je voulais que le blouson descende jusqu’aux hanches mais le modèle plus court (jusqu’à la taille 42) est tout aussi joli. Tout dépend du style que l’on veut donner au blouson.

IMG_2590

Pour le col, j’ai suivi les instructions de Bee made qui conseille d’y ajouter quelques centimètres si l’on n’utilise pas un bord-côte, très extensible, mais le même tissu que le corps.

J’ai donc ajouté 3 cm au col mais j’ai oublié de tenir compte du fait que j’avais rallongé les épaules ce qui fait que je me suis quand même retrouvée avec un col un peu juste qui ne descend pas jusqu’aux bords.  En y regardant de plus près,  j’ai trouvé que le résultat n’était pas si mal alors j’ai laissé comme ça.

IMG_2606

IMG_2605

Pour les poches, n’ayant pas de fermetures Eclair de la bonne taille et de la bonne couleur (et la flemme de courir en ville en acheter), j’ai cousu des poches passepoilées.

IMG_2601.JPG

Enfin, j’ai rajouté une doublure en voile de coton pour que ce soit plus propre.

IMG_2599

Je dois avouer que je suis ravie du résultat. La coupe est parfaite et le blouson est vraiment très très confortable. J’ai beau chercher, je ne lui trouve aucun défaut.

Depuis que j’ai cousu ce blouson, je suis officiellement addict aux patrons de la Maison Victor qui ne me déçoivent jamais. Ce n’est pas toujours le cas des patrons Burda ou de certains patrons indépendants qui réclament tellement de modifications pour s’adapter à ma stature que je ferais plus vite en créant le patron moi-même !

A refaire donc, dans un tissu tout fin pour l’été ou un joli lainage pour l’hiver.

IMG_2603

 

*****

Pull tube rayé

IMG_2536

Il y a quelques semaines, j’ai été prise d’une envie soudaine de faire du tri dans mon stock de laine et me suis enfin décidée à utiliser les restes de pelotes Drops qui traînent dans mon armoire depuis des années…

N’ayant que quelques pelotes de chaque coloris, un pull rayé s’imposait d’emblée.

J’ai trouvé mon bonheur dans le catalogue Phildar n°132, modèle n° 28 :

Résultat de recherche d'images pour "modèle 28 catalogue 132 phildar"

C’est un modèle d’été mais qui se tricote avec des aiguilles n°5. Je n’ai donc eu aucun mal à l’adapter à de la laine Drops que je tricote presque toujours en double.

Pour le réaliser, j’ai utilisé :

  • 3 pelotes de Lima gris clair pour la bande du bas,
  • 3 pelotes de Kidsilk gris perle doublée avec de l’Alpaca gris perle clair pour le milieu,
  • et, pour le haut, de l’Alpaca brushed silk naturel doublée avec de l’Alpaca blanc.

IMG_2534

Ce pull est simplissime  et rapide à tricoter : du jersey, du jersey, du jersey et très peu de diminutions. Heureusement qu’il y avait le changement de laine pour mettre un peu de fantaisie !  L’avantage de ce genre de pull est qu’on peut le tricoter les yeux fermés ou alors en regardant la télé sans baisser les yeux.

IMG_2542

J’ai suivi le modèle à la lettre mais, une fois monté, j’ai trouvé que le pull manquait un peu de tenue. J’ai donc relevé les mailles et rajouté 3 cm de côtes 2/2 en bas et 8 cm de côtes 2/2 aux manches après avoir diminué une maille sur trois.

IMG_2554

J’aime beaucoup l’effet « manches blousantes », involontaire mais plutôt réussi.

IMG_2557

J’ai terminé le col par un rang de mailles serrées au crochet pour que ce soit plus net.

IMG_2538

IMG_2539

J’avoue avoir été agréablement surprise par le résultat. Pour un pull fait avec des restes, il est joli et très agréable à porter. Ce pull est doux, bien chaud tout en étant léger et confortable.

IMG_2532

IMG_2559

Très beau week-end à toutes ! 🙂

*****

Pull à torsades

IMG_2430

IMG_2466

Chaque automne, quand le froid arrive, je repense avec nostalgie aux pulls ultra-confortables que je portais ado, dans les années 80. Ce qui me manque surtout, ce sont les épaules tombantes et les manches larges, parfois chauve-souris, qu’on avait du mal à caser dans une veste.

Des pulls dans le genre de celui-ci :verena12.jpg

 

Autant vous dire que j’étais carrément hystérique lorsque j’ai feuilleté les derniers catalogues Phildar en ligne.  Chaque page est une cure de rajeunissement ! Ils regorgent de modèles du genre au point que je les soupçonne d’avoir ressorti des archives leurs vieux catalogues des années 80. J’en ai commandé six avec la ferme intention de me tricoter plusieurs pulls d’ici le printemps, tous avec manches ultra-larges !

Modèle pull col montant Phil Otello

Le pull que je vous présente aujourd’hui n’est pas un modèle Phildar (je viens à peine de recevoir les catalogues) mais la reproduction plus ou moins fidèle d’un pull que je portais au lycée…  Je l’ai tricoté en laine Katia basic mérino coloris prune (28), une laine très agréable à tricoter et plutôt bon marché (j’ai utilisé 12 pelotes pour 30 euros).

Pour réaliser ce pull, je suis partie du modèle Hawser de Brooklyn tweed que j’ai adapté à ma sauce.

Hawser

 

C’est un pull à torsades et double point de riz, facile et rapide à tricoter.

IMG_2454

IMG_2471

IMG_2437

J’ai réalisé le devant et le dos en m’inspirant du modèle original mais en tricotant des côtes 3-3 à la place des côtes 1-1.

IMG_2443IMG_2444

Normalement, les manches du Hawser sont en jersey mais j’ai repris les motifs du buste en insérant une torsade au milieu de la manche. J’avais un peu peur que cela soit trop « chargé » mais, finalement, je trouve le résultat plus seyant que le modèle original.

IMG_2442IMG_2441

Pour créer des manches larges (mais pas trop quand même),  je suis partie d’une largeur de poignet de 30 cm puis j’ai augmenté régulièrement de chaque côté pour parvenir à une largeur de 50 cm.

IMG_2439

IMG_2483

Je suis très contente de mon pull à torsades remake d’un de mes pulls des années 80. Il a un petit côté pull irlandais et, surtout, il est hyper-confortable.

IMG_2462

 

IMG_2457

 

Pour terminer cette séquence nostalgie, je vous montre la photo d’un pull dont j’ai du mal à me séparer, un modèle Phildar ou Pingouin (je ne sais plus), que j’ai tricoté à la fin des années 80 mais que j’ai très peu porté pour cause de laine qui gratte.

Il est beau non ? 😉

DSC00303

Et vous, avez-vous gardé des pulls que vous avez tricotés il y a 10, 20 ou 30 ans et dont vous avez du mal à vous séparer ?

Montrez-nous des photos !

Bonne semaine à toutes.  🙂

*****

Pull ajouré menthe à l’eau

IMG_2342

IMG_2399

Il y a quelques mois, j’ai passé une commande de laine chez Phildar sans avoir de modèle précis en tête. Je trouve qu’ils ont de très jolis coloris et j’avais envie de me tricoter un pull en coton pour l’été.

Mon choix s’est porté sur le fil Cabotine coloris menthe avec l’idée de me faire un pull style marin mais les premiers essais n’ont pas été très concluants. Et puis, après le gilet bordeaux qui m’avait donné tant de fil à retordre (au propre comme au figuré), j’en avais un peu marre de tricoter du jersey.

Je me suis donc rabattue sur ce modèle de pull ajouré proposé gratuitement (il suffit simplement de s’inscrire) sur le site de Phildar  :

Résultat de recherche d'images pour "phildar pull ajouré"

C’est un modèle qui se tricote normalement en laine Aviso avec des aiguilles n° 5 et que j’ai du adapter pour la laine Cabotine qui se tricote en n°4.

IMG_2384

IMG_2385

IMG_2388

Le modèle est simple et basique. Il n’y a aucune diminution pour les emmanchures, tout est droit !

IMG_2365

La point ajouré est fait d’une succession de jetés, de surjets et de mailles tricotées en double.  Il n’est pas difficile mais long, très long à tricoter et réclame une attention constante. Pour moi qui tricote toujours devant la télé, il y a eu beaucoup de mailles loupées et de rangs à refaire…

IMG_2398

Il n’y a pas de bande d’encolure, les bords sont à cru. Il faut y penser au moment de rabattre les mailles pour que le résultat soit régulier et joli.

IMG_2363

IMG_2396

IMG_2386

J’ai commencé ce pull au au mois de mai dernier avec l’espoir de le porter cet été. Je l’ai terminé il y a 15 jours ! A ma décharge, je ne tricote pas les mois de juillet et août pour cause de fortes chaleurs.

Je suis plutôt satisfaite du résultat final. Le pull est joli, agréable à porter et très « aéré ».

IMG_2358

La couleur varie en fonction de la lumière mais reste toujours aussi belle comme le montrent ces différentes photos :

IMG_2377

IMG_2394

IMG_2381

Un petit pull parfait pour les soirées d’été…

Bonne semaine à toutes !  🙂

A bientôt.

Karine

*****

Dame de coeur bleu canard

IMG_2305

En ce beau dimanche d’automne, je vous présente une blouse que j’ai réalisée il y a quelques mois : la blouse « Dame de coeur » de la marque de patrons « Chut Charlotte ».

J’aime beaucoup les vêtements cache-coeur, un reste de mes cours de danse classique sans doute. Je trouve les blouses hyper-féminines, même portées sur un jean, et rien n’est plus élégant qu’une robe cache-coeur (sauf en cas de mistral bien évidemment 😉 )

J’ai craqué pour ce patron en voyant la version de « Un chas un chas », ici, que je trouve sublime dans ce tissu fluide, gai et printanier.

IMG_2296

IMG_2304

Ce n’est pas un « vrai » cache-coeur puisque que le pan de dessous est cousu sur le côté (la blouse s’enfile donc par le haut) mais c’est beaucoup mieux car tout reste bien en place.

IMG_2307

Comme Chut Charlotte a eu la bonne idée de proposer ce patron en PDF et que je n’ai aucune patience, je l’ai téléchargé dans la seconde.

Ne connaissant pas cette marque de patron, j’ai décidé de faire un essai dans un voile de coton de mon stock. La version que je vous présente est donc une toile, qui n’en est plus une étant donné que :

  • je la porte tout le temps,
  • je n’ai pas encore eu le temps de réaliser la  version finale.

IMG_2284

Pour réaliser cette « toile », j’ai choisi un voile polycoton bleu canard des Coupons de Saint Pierre à 10 euros les 3 mètres, acheté l’année dernière. Il paraît plutôt turquoise sur les photos, prises en plein soleil, mais en réalité il est bien bleu canard.

IMG_2279

J’avais un doute sur la présence de polyester dans le tissu, incompatible avec de fortes chaleurs, mais je dois avouer franchement que j’ai été bluffée par la qualité de ce voile. La couleur est sublime, le tissu est fin mais pas transparent (inutile de le doubler), très agréable au toucher et ne se froisse pas. Et puis, je l’ai mis par 35° et je l’ai supporté sans problème.

Bref, je ne regrette pas mon achat d’autant que j’en ai pris 6 mètres dans différents coloris (pêche, ivoire et turquoise), de quoi m’occuper un long moment… (je n’ai pas pu mettre le lien car il n’est en vente que l’été).

Mais revenons à nos moutons…

Comme il s’agissait d’une toile, j’ai voulu faire au plus simple et je n’ai donc pas mis le passepoil ni les bracelets de manches. Je le regrette car je pense que ma blouse aurait été encore plus jolie.

IMG_2295

IMG_2294

Le montage de la blouse ne m’a posé de difficulté, les explications étant claires et détaillées.

IMG_2326

IMG_2325

IMG_2329

Je taille un 42 du commerce mais je l’ai réalisé en 44. J’ai du faire quelques modifications pour adapter le patron à ma stature car je mesure 1,74 m. J’ai rajouté d’office 4 cm à l’ourlet du bas et des manches et, surtout, j’ai élargi les manches de 4 cm (j’ai les bras dodus ;- ) ) et supprimé les bracelets.

Au sujet des manches, je vous conseille de bien mesurer votre tour de bras et d’élargir les manches en conséquence car le patron est conçu pour des bras très fins et il n’est pas très confortable (et esthétique) d’avoir les manches qui serrent.

J’ai eu également un petit problème avec les emmanchures dans le dos qui gondolaient rien que pour m’embêter. Ce n’est pas forcément lié au patron car c’est un problème récurrent chez moi. J’ai réussi à arranger ça en creusant un peu l’empiècement dos.

 

IMG_2319

Si c’était à refaire, je supprimerais le pli creux dans le dos et le remplacerais par des fronces. Je trouve que le tombé n’est pas terrible avec ce pli.

IMG_2327

IMG_2280

Je suis très satisfaite de cette blouse cache-coeur.

La coupe est flatteuse même quand on a un petit bedon. Les pans sont bordés d’un biais et restent bien en place.

IMG_2292

Le petit plus : un bouton pression permet de rester décente en toutes circonstances.

IMG_2310

J’ai très envie d’adapter ce patron en le rallongeant pour me faire une robe, après avoir vu la superbe robe cache-coeur « Aime comme mots doux » réalisée par Mine.  Reste à trouver le tissu idéal, une viscose bien fluide probablement.

Bon dimanche à toutes ! 🙂

*****

Top Crystal

 

Bonjour à toutes !

 

J’espère que votre rentrée s’est déroulée sans stress et dans la joie et la bonne humeur, comme chaque année ! 🙂

Je reviens après des mois d’absence liés à une crise de flemmardite aiguë, une overdose de wifi et des soucis… orthodontiques. (Ma fille a été traitée pendant 2 ans et demi par une orthodontiste qui ne savait pas qu’il est impossible de fermer une boîte carrée avec un couvercle rond avec, pour résultat final, des dents qui ne s’emboîtent pas et un traitement à reprendre). 

Cet épisode douloureux m’a rappelé une chanson que j’ai envie de vous faire (re)découvrir – et dont les paroles retracent à peu près ce que ma fille a vécu cette année : « Le blouse du dentiste » d’Henri Salvador.

Mais bon, revenons au sujet du jour : le top Crystal de la Maison Victor !

Résultat de recherche d'images pour "top crystal la maison victor"

J’ai flashé sur ce modèle issu du numéro de mars-avril 2017 et, apparemment, je ne suis pas la seule car il y a déjà des tas de versions sympas qui circulent sur le Web.

A peu près à la même période, Aime comme Marie a sorti le top Aime comme Macumba qui ressemble au top Crystal mais avec un côté un peu plus vaporeux.  Bee Made en a fait une version que j’adore ici.

Ne parvenant pas à me décider entre les deux modèles, j’ai choisi de faire un top Crystal version Macumba en rallongeant les manches volantées (de 5 cm) et en utilisant un voile de coton léger (voile de coton rayé corail-blanc de chez Pretty Mercerie).

Le top comporte beaucoup de pièces puisqu’il y a des empiècements sur les côtés dans lesquels sont cousus les volants, mais la réalisation est simple et les explications détaillées. Je n’ai eu aucun souci au montage.

J’ai creusé un peu le col pas assez échancré à mon goût.

Je n’ai pas doublé les manches pour leur donner cet aspect aérien. Je me suis contentée de faire un ourlet simple, très très fin.

Pour fermer le dos, une bride en tissu et un bouton nacré.

Pour le volant sur la poitrine, j’ai joué avec les rayures en inversant le sens.

 

Je suis très satisfaite de ce top que j’ai porté tout l’été. Il est léger, tout doux et les manches se soulèvent élégamment avec le vent mettant en valeur mes bras dodus.

Bref,  je l’adore…